systemes de roulette

Cinq systèmes de roulette incontournables

Certains joueurs pensent qu'il est possible de faire pencher les chances de leur côté en utilisant des systèmes de roulette et des martingales. Chez milliondollar9ball.com, nous ne sommes pas du tout convaincus de l'efficacité de ces méthodes, qui sont souvent basées sur des principes fallacieux. Toutefois, nous avons décidé de vous les présenter ici : en les comprenant, vous verrez pourquoi ils ne fonctionnent pas, et pourquoi la seule stratégie qui vaille vraiment la peine est celle qui consiste à gérer votre bankroll d'une main de fer.

  • Découvrez cinq systèmes de roulette incontournables, utilisés par des milliers de joueurs.
  • Comprenez le fonctionnement des martingales, et les principes sur lequel elles reposent.
  • Prenez conscience des limites et des défauts de ces techniques, qui sont rarement efficaces.

1. La martingale classique

Il s'agit du système le plus connu et le plus souvent appliqué à la roulette. Si la martingale classique séduit tant de joueurs, c'est parce qu'elle est extrêmement facile à comprendre et simple à mettre en pratique. Elle consiste à jouer sur des chances simples, c’est-à-dire sur rouge, noir, pair, impair, manque ou passe. A chaque fois que l'on perd, on double la mise au coup suivant, jusqu'à ce que l'on gagne. Si on gagne, on revient à la mise de départ. Logique, non ? Et bien non, justement : ce n'est pas parce qu'on a perdu trois fois de suite qu'on gagnera forcément la quatrième ou la cinquième fois. A la roulette, les chances reviennent à zéro à chaque coup, et on a toujours une chance sur deux de gagner… ou de perdre.

2. La grande martingale

Ce système ressemble beaucoup à la martingale classique, à la différence près qu'il ne faut pas seulement doubler sa mise après une perte : on y ajoute aussi une unité. Par exemple, si vous jouez un euro et que vous perdez, vous devez jouer trois euros. Si vous perdez à nouveau, c'est sept euros qu'il vous faudra miser… et ainsi de suite. Même si elle est peu sûre, et peut vous amener droit à la perte, cette martingale vous permet, avec de la chance, d'augmenter vos gains. Encore une fois, nous pensons que la prudence et le sérieux sont les meilleures méthodes de roulette. Si vous décidez de tester la grande martingale, gardez la tête froide !

3. La pyramide d'Alembert

La pyramide d'Alembert, qui tire son nom du philosophe et mathématicien français des Lumières qui l'aurait inventée, est basée sur la même idée que la martingale classique. On part donc du principe que, quand on vient de faire un coup perdant, on a davantage de chances de faire un coup gagnant, ce qui signifie que l'on peut augmenter sa mise. Avec la pyramide d'Alembert, on ne double pas la mise après une perte, mais on l'augmente d'une unité. Et, après un coup gagnant, on la diminue d'une unité.

De nombreux joueurs préfèrent la pyramide d'Alembert à la martingale classique parce que l'on risque moins vite d'atteindre la limite des tables, comme on augmente les mises d'une seule unité à la fois. Ce système est également moins risqué que la martingale. Une autre méthode, la "contre d'Alembert", consiste à faire l'inverse, c’est-à-dire à augmenter la mise d'une unité après un coup gagnant, et à la diminuer d'une unité après un coup perdant.

4. Le système 3/2

systemes de roulette

Le système 3/2 fonctionne sur un tout autre modèle que les martingales traditionnelles. Il consiste à optimiser les mises, de façon à avoir le plus de chances possibles de gagner à chaque coup. Imaginez, par exemple, que vous misiez sur toutes les cases noires et sur toutes les cases rouges en même temps : avec ce type de pari, vous réduisez quasiment à néant vos chances de perdre. En même temps, vous ne gagnerez jamais ! Le système 3/2 est plus malin que cela. Il consiste à miser à la fois sur une chance simple, sur noir ou sur rouge uniquement, et sur une colonne. Voici les deux types de mises possibles, avec ce système :

* Misez deux unités sur la seconde colonne de nombres, et trois unités sur rouge.

* Misez deux unités sur la troisième colonne, et trois unités sur noir.

En tout, à chaque coup, vous misez ainsi sur 26 numéros, c’est-à-dire sur 70 % des numéros de la roulette, avec deux paris seulement. En d'autres termes, à chaque partie, vous avez presque 7 chances sur 10 de gagner, ce qui n'est pas mal du tout.

5. La méthode Andrucci

Comme tous les systèmes de roulette, la méthode Andrucci repose sur l'idée de probabilité, mais elle adopte un point de vue original. Comme la roulette est un jeu de hasard pur, sur le long terme, tous les numéros ont la même chance d'être tirés. La méthode Andrucci estime en revanche que, sur le court terme, les choses ne fonctionnent pas de la même façon : sur 50 ou 100 tirages, certains numéros reviennent plus souvent que d'autres. Pour mettre en pratique la méthode Andrucci, il faut donc noter les numéros qui sont tirés, afin d'en dégager des tendances. On obtient ainsi une liste de numéros "chauds" : c'est sur ces numéros qu'il faut miser. L'efficacité de cette méthode reste à démontrer, bien entendu. D'ailleurs, le fait que, bien souvent, les opérateurs de casino indiquent aux joueurs les derniers numéros "chauds" prouvent qu'ils n'y croient pas… et qu'il vaut mieux ne pas s'y fier, pour le bien de votre compte en banque.